Tentations

Ch12 §1 La mort de Jésus, impasse et pardon, Signes avant-coureurs [FB/363-367]

L'acquiescement à la prédication du Royaume ne se programme pas. La proposition de Jésus pouvait rencontrer tout aussi bien le refus que l'accueil. Son lien avec le Père lui trace la voie, faite tout à la fois de lumière et de miséricorde. Il venait rétablir l'harmonie originelle voulue par Dieu au premier jour de la création. Le courant officiel voyait cette harmonie originelle se jouer dans un monde fait de bien et de mal, offert à la liberté humaine inspirée par le bon et le mauvais esprit pour que, guidée par la Torah, elle puisse réaliser la performance du retour à Dieu.

session-12-séquence-3-03 Tentations - Mises à l'épreuve

  • Comprendre que Jésus est mis à l’épreuve tout au long de son ministère. En Fils parfaitement ajusté au Père, en nouvel Israël, il sort vainqueur du combat.
  • Percevoir que celui qui se met à la suite du Christ entre dans le même combat et ne peut être vainqueur qu’en Lui.
  • "tentation" = en grec "épreuve" ; "combat" désigne ici la mise à l’épreuve de Dieu par l’homme, sa volonté de tester Dieu, d’avoir des signes. Cela renvoie à l’Exode, où Israël a mis Dieu à l’épreuve (Ex 17,7). Alors que tentation dans le langage courant induit souvent une complicité avec le mal.

  • La question de Satan est à resituer à partir du courant apocalyptique : dans son refus de Dieu, l’homme n’est pas totalement responsable, il y a un mal et un péché qui le dépassent et qui viennent d’au-delà de lui.