Lexicon

Cliquez l'une des lettres ci-dessus pour afficher les pages contenant le terme dont c'est l'initiale.

A

amphyctyonie Occurrences

Un ligue de tribus dont les institutions sont organisées autour d'un lieu de culte central.
[RBO47c]

Haut de page

F

favissa Occurrences

Fosse remplie de vaisselles de culte.
[RBO51a]

Haut de page

J

Juge Occurrences

Un chef qui se lève, inspiré par YHWH pour sauver la tribu."
[G1s/66]

Haut de page

L

Le Livre des Sauveurs Occurrences

Collection de récits concernant des sauveurs locaux, personnages charismatiques et chefs militaires, évoluant dans la région du Nord.
[RBO54c]

Haut de page

N

Nouvelle Canaan Occurrences

Renaissance du Fer I Récent (-1037-913) dans les vallées septentrionales [...] Dans le nord du pays au moins, malgré la forte secousse subie à la fin du XIIe siècle, la Canaan du Bronze Récent reprend vie.
[RBO57-60]

Haut de page

P

Palestine Occurrences

Ce nom, d'abord utilisé par le Grecs pour désigner de façon restreinte le "Pays des Philistins" (Peleshet en hébreu), puis repris par les Romains, n'apparaît pas dans l'Écriture, mais désigne habituellement à partir de la seconde moitié du 1er siècle de notre ère le pays biblique au sens large, de part et d'autre du Jourdain. Au IIe siècle, la région deviendra la province romaine de Syria-Palestina. Dans son extension maximale, elle ne faisait pas plus de 20 000 km2
[Jésus, Jean-Christian Petitfils - 2011]

pithos Occurrences

(pluriel : pithoï) Un pithos est une profonde jarre d'origine grecque, ayant une faible base. Il sert à stocker des denrées agricoles et des liquides.
[Wikipedia]

Haut de page

S

Shasou Occurrences

Les Shasous de YHWH : Plusieurs documents datant des XVIIe et XIXe dynasties font mention de Yhw des Shasous, dont la liste d'Amarah. L'expression se rapporte à un territoire où un culte pour YHWH existe au XIVe siècle avant notre ère. Pour Givéon, sa présence dans une liste de toponymes pourrait indiquer une ville avec un sanctuaire dans la région de Séïr, peut-être à l'origine beth-yhw, la maison de Yhw. Ce terme semble déjà apparaître pendant la XIe dynastie. Donald Redford estime que nous avons affaire à un groupe qui adorait le dieu d'Israël, ce qui l'amène à parler d'Israël naissant à propos des Shasous. De façon similaire Shmuel Ahituv parle des « adorateurs de Yahu, le dieu d'Israël ». Pour Thomas Römer, la rencontre entre Yahvé et Israël se situerait vers 1250-1200 av. J.-C. Les Shasou, qui vénèrent un dieu qui porte ce nom, ont rencontré un autre groupe, du nom d'Israël, auquel ils ont fait connaître leur dieu, Yahvé.
[Wikipedia : Shasou]

Shosou Occurrences

Shosou est le nom donné à un groupe de nomades asiatiques par les documents égyptiens à partir de la XVIIIe dynastie. Ce groupe est intéressant par ses nombreuses ressemblances avec Israël au début de son histoire.
[Raphaël Giveon, Les Bédouins Shosou des documents égyptiens (notes critiques)]

Haut de page

T

transcription Occurrences

Représentation d'unités phoniques ou graphiques au moyen de signes, d'un alphabet, d'une écriture différents.
[CNRTL]

La translittération est l'opération qui consiste à substituer à chaque graphème d'un système d'écriture un graphème ou un groupe de graphèmes d'un autre système, indépendamment de la prononciation. Elle dépend donc du système d'écriture cible, mais pas de la langue.

La transcription est l'opération qui consiste à substituer à chaque phonème (on parle alors de transcription phonologique) ou à chaque son (transcription phonétique) d'une langue un graphème ou un groupe de graphèmes d'un système d'écriture. Elle dépend donc de la langue cible, un unique phonème pouvant correspondre à différents graphèmes suivant la langue considérée.

Par exemple, la lettre russe « ч » se translittère « č » (ce qui n'éclaire pas forcément le francophone sur sa prononciation), mais se transcrit « tch » en français et « ch » en anglais (ce qui correspond bien au même son, malgré deux écritures différentes).

[Wikipedia]

translittération Occurrences

Transcription signe par signe d'un système d'écriture en un autre système.
[CNRTL]

La translittération est l'opération qui consiste à substituer à chaque graphème d'un système d'écriture un graphème ou un groupe de graphèmes d'un autre système, indépendamment de la prononciation. Elle dépend donc du système d'écriture cible, mais pas de la langue.

La transcription est l'opération qui consiste à substituer à chaque phonème (on parle alors de transcription phonologique) ou à chaque son (transcription phonétique) d'une langue un graphème ou un groupe de graphèmes d'un système d'écriture. Elle dépend donc de la langue cible, un unique phonème pouvant correspondre à différents graphèmes suivant la langue considérée.

Par exemple, la lettre russe « ч » se translittère « č » (ce qui n'éclaire pas forcément le francophone sur sa prononciation), mais se transcrit « tch » en français et « ch » en anglais (ce qui correspond bien au même son, malgré deux écritures différentes).

[Wikipedia]

Haut de page