MessAJE-Ouest-notions

Notions spécifiques
Cliquez l'une des lettres ci-dessus pour afficher les pages contenant le terme dont c'est l'initiale.

A

apodictique Occurrences

Commandement formulé à une période où il n'y a pas encore de pouvoir judiciaire lié à une cour. Comme punition, il ne connaît que celle de Dieu lui-même. La sanction est "mot tamut / tu mourras de mort" ou Dieu te punira. (FSC/86)

avènement Occurrences

L'événement en tant qu'il est considéré comme essentiel pour la constitution d'un peuple parce qu'il est à l'origine d'une communauté, d'une tradition, d'une mentalité ou d'une époque nouvelle.
[RTP75c]

Haut de page

B

Bible Occurrences

L'ensemble des textes rassemblés dans le livre de ce nom. [G1s/34]

Haut de page

C

Co-animation Occurrences

La prise en charge de la catéchèse Mess’AJE, animation des séances et suivi du groupe, se fait par au moins deux animateurs. L’un d’eux - en général, le plus expérimenté - est garant de la démarche vis-à-vis de l’Église, du groupe et de l’association Mess’AJE .

code de l'alliance Occurrences

C'est la plus ancienne formulation des codes au temps de l'assimilation-rejet à la période de sédentarisation. On y trouve les lois apodictiques ("Qui frappe quelqu'un mortellement mourra de mort" Ex 21,12)
[LSB159]

code deutéronomique Occurrences

C'est la relecture au temps de Josias, du code de l'alliance. Les lois apodictiques sont alors augmentées en termes casuistiques.
Exemple : "S'il n'a pas traqué sa victime mais que Dieu l'ait mise à portée de sa main, je te fixerai un lieu où il pourra se réfugier." Ex 21,13

code sacerdotal Occurrences

Ou "loi de sainteté". C'est la relecture du code de l'alliance et du code deutéronomique opérée par les prêtres au retour de l'exil. Il concerne les chapitres 17 à 26 du Lévitique.
Comparer par exemple pour les esclaves (qui se vendent pour éponger une dette)

codes Occurrences

Codes, rites et institutions résultent de l'accord d'une population sur ses fondamentaux c'est-à-dire le tissage de l'histoire de la population sur son environnement ouvert aux dieux dans son origine et sa fin. Le tout forme un canon communautaire transmis aux enfants par initiation. Bien que les codes familiaux soient très stables, ils varient de "seuils" en "seuils", avec les mutations des fondamentaux, selon l'accord et l'engagement des communautés.
[Référen-ciel]

codes apodictiques Occurrences

Les codes apodictiques ont une forme brève ancienne avec une sentence invoquant, en l’absence de cour de justice (avant la période royale), la punition divine. L’énoncé se rapproche dans ce cas de la forme « Tu mourras de mort », Dieu te fera mourir lui-même.
Exemple : ("Quiconque frappe quelqu'un et cause sa mort sera mis à mort. Qui frappe son père ou sa mère sera mis à mort. Ex 21,12.15)
[Referen-ciel]

 

 

codes casuistiques Occurrences

Les codes casuistiques ont une forme plus nuancée qui analyse le cas en détail et prévoit des dérogations selon les circonstances. Ils témoignent d’une casuistique de cour. La sentence est prononcée et exécutée par le tribunal ou la cour.
Exemple : (Si quelqu'un frappe son esclave ou sa servante avec un bâton et que celui-ci meure sous sa main, il subira la vengeance. Mais s'il survit un jour ou deux il ne sera pas vengé, car il a été acquis à prix d'argent.Ex 21,20-21)   
[Referen-ciel]

Cosmogonie Occurrences

Cosmogonie : (du grec cosmo- «monde» et gon- «en­gendrer») récit de la formation de l’Univers. Cosmologie : la « science des lois générales par lesquelles le monde physique est gouverné ». Des récits oraux de cosmogonie fondent presque toutes les religions et sociétés traditionnelles (de nombreux traités sur les origines possibles de l’univers ont aussi été écrits par des philosophes ou des penseurs scientifiques. Exemple : Cosmogonie d’Hésiode, Cosmogonie de Buffon). [G1S/48]

Cosmologie Occurrences

Cosmologie : la « science des lois générales par lesquelles le monde physique est gouverné ». [G1S/48]

cosmos Occurrences

On retrouve la racine de ce mot grec dans le mot "cosmétique" ; elle évoque quelque chose de beau, d'harmonieux. Le cosmos, c'est l'univers, dans sa cohérence, son harmonie ; c'est l'œuvre d'art de Dieu. Il est perçu dans une double dimension : comme un espace - une architecture, une structure; mais aussi comme un rythme, un ensemble de mouvements, une danse.[Th1S EH p.12]

Haut de page

D

davar Occurrences

Le "davar", pluriel "devarim", est un mot hébreu signifiant simultanément parole et événement.
[RTP79]

Divin Occurrences

Le divin est diffus : il y a diversification des puissances démiurgiques qui fondent, justifient, créent les différentes dimensions du monde environnant. Les dieux ont des particularités, des noms, des visages : on peut négocier avec eux. Une relation peut s’instaurer avec un dieu.[G1S/48]

délivrance Occurrences

Pas seulement "libération". Ce n'est pas la révolte seule. Il a fallu une force dépassant les moyens humains.
[G1S68]

Haut de page

E

espace sacré Occurrences

Pour l'homme religieux, tous les espaces ne paraissent pas équivalents. Il existe des espaces qui ont un caractère sacré. Ce qui confère un caractère sacré à l'espace, c'est le fait qu'il rappelle l'acte créateur premier, originel ; qu'il remette en présence de cet acte créateur. L'espace sacré est considéré comme le seul qui soit réel, capable de donner sens et vie. [Th1S EH p.12]

Exode Occurrences

Ce que nous appellerons "Exode" désigne la longue mise au monde de la foi d'Israël. [EH/T1s]

  • Exode = "sortie" ou "chemin de sortie". De fait, c'est un chemin de foi qui se dessine, hors des sentiers battus, chemin non tracé d'avance, mais qui naît sous nos pas et qui, telle une alliance, se tisse au travers des méandres de l'histoire. [Gam1s/80]
  • La Bible grecque donne le nom d' "Exodos", sortie, à l'événement de "passage" qui synthétise un ensemble d'événements de "passage", portés par les "mémoires" et qui a fini par être considéré comme le point de départ unique de toute la vie du peuple. Les Hébreux parlaient plutôt de "pesah" (saut), insistant sur le fait que l'ange exterminateur avait sauté au-dessus des maisons marquées par le sang de l'agneau. [LFB124]
  • Titre donné au 1er Seuil depuis les débuts de Mess'AJE. Il est aussi nommé "La Bible et les religions" sur le CD dans la séquence "Notre histoire", ou bien "La naissance de la foi biblique" dans le sous-titre du GAM 1er Seuil ou dans l'ouvrage "Entrer dans la foi avec la Bible". [Gam1S/15] Cf. Le dernier livre de Jacques Bernard : "La foi en ses commencements".

Haut de page

F

Foi Occurrences

La foi peut se lire depuis la préhistoire la plus reculée. L’homme se distinguerait de l’animal par le fait qu’il se sait mortel et ne s’en satisfait pas; il enterre ses morts pour leur donner un au-delà, ne serait-ce que dans le rituel. Il recherche le sens de sa vie à partir de son univers. Il pense son ‘histoire’ dans une ‘cosmogonie’. C’est l’expression élémentaire de la foi qui se trouve dans toutes les religions.

Foi biblique Occurrences

La foi se lit de manière spécifique dans la Bible et elle ne s’exprime pas de la même manière avant ou après la sédentarisation en Canaan, avant ou après l’exil à Babylone, avant ou après la venue de Jésus, avant ou après l’envoi en mission de l’Église. À chaque seuil le peuple de la Bible repense ses fondamentaux avec leurs conséquences en terme de codes rites et institutions.

foi exodale Occurrences

Attitude de confiance en un Dieu proche, prenant soin de ceux qui s'en remettent à lui.
[EFB/84]

Fondamentaux Occurrences

C’est le «texte» (tissage) qui résulte de la confrontation des peuples avec le drame de la mort et qui exprime le sens à donner à leur vie, sa vision du monde et la place qu’y tient son histoire.

Fondements Occurrences

Les fondements sont reçus du divin, d’un Au-delà, d’un Ailleurs. Ils sont donnés à travers les médiations de l’environnement et des événements. [G1S/48]

Haut de page

H

habdalah Occurrences

La habdalah est la séparation radicale d'avec les païens qui se manifeste à travers tous les gestes de la vie et dans le culte au Temple. Cette séparation emprunte à l'hellénisme la vision d'un Dieu omniscient ("Yahvé tu me sondes et tu me connais" Ps 139,1) qui dirige l'histoire, comme il dirigeait l'embarcation de Jonas ("Où irai-je, loin de ton esprit, où fuirai-je, loin de ta face ? Ps 139, 7)
[Referen-Ciel/Ps 139]

Histoire de la foi Occurrences

Au plus profond de l’Histoire Sainte et de l’histoire littéraire, l’«histoire de la foi» s’appuie sur la manière dont les peuples, confrontés au drame de la mort, ont pensé leur relation au monde ouverte sur un au-delà susceptible de donner sens à leur vie.

histoire des codes Occurrences

Ou "histoire des codes, rites et institutions" : Comment des récits fondateurs vont générer des codes, rites et institutions conformes aux "seuils de foi" qu'ils développent. [FSC/74]

histoire des pierres Occurrences

Ou histoire des "cailloux" : l'histoire telle que les fouilles ou les documents de cour étrangers à la Bible la font percevoir. [FSC/74]

histoire des récits cosmogoniques Occurrences

Ou "récits fondateurs cosmogoniques" : Comment les récits fondateurs historiques vont marquer la reprise des "récits fondateurs cosmogoniques" des religions envoronnantes. C'est l'objet du livre "La foi en ses commencements".[FSC/74]

histoire des récits fondateurs Occurrences

Ou "récits fondateurs historiques" : comment la catéchèse biblique raconte l'histoire des pierres pour l'édification des fidèles. Cette enquête est décrite dans Fondements Bibliques. [FSC/74]

Histoire littéraire Occurrences

Les sciences historiques modernes entrevoient une «histoire littéraire» sous-jacente à l’Histoire Sainte étayée par les approches archéologique, rédactionnelle et narrative.

Histoire sainte Occurrences

L’ensemble de l’Ancien Testament dessine le plan d’une «Histoire Sainte» que les chrétiens prolongent avec les Évangiles, les Actes des Apôtres et les épîtres.

Hénothéisme Occurrences

"Culte préférentiel d'une divinité ethnique parmi d'autres." (Thomas Römer)

Haut de page

I

institutions Occurrences

Codes, rites et institutions résultent de l'accord d'une population sur ses fondamentaux c'est-à-dire le tissage de l'histoire de la population sur son environnement ouvert aux dieux dans son origine et sa fin. Le tout forme un canon communautaire transmis aux enfants par initiation. Bien que les codes familiaux soient très stables, ils varient de "seuils" en "seuils", avec les mutations des fondamentaux, selon l'accord et l'engagement des communautés.
[Référen-ciel]

Intégration Occurrences

La Bible n’a pas supprimé le premier ensemble de fondamentaux pour lui supplanter le nouveau. Elle a au contraire intégré partiellement la version la plus ancienne dans la nouvelle et juxtaposé ce qui n’était pas intégrable. C'est grâce à ces traces de la foi laissées par l’histoire que l’on peut aujourd’hui refaire, seuil par seuil, l’histoire de la foi. [G1S/4d]

Synonyms: Intégration Juxtaposition

Haut de page

J

Juxtaposition Occurrences

La Bible n’a pas supprimé le premier ensemble pour lui supplanter le nouveau. Elle a au contraire intégré partiellement la version la plus ancienne dans la nouvelle et juxtaposé ce qui n’était pas intégrable. C'est grâce à ces traces de la foi laissées par l’histoire que l’on peut aujourd’hui refaire, seuil par seuil, l’histoire de la foi. [G1S/4d]

Synonyms: Intégration

Haut de page

L

loi de sainteté Occurrences

Ou "code sacerdotal". C'est la relecture du code de l'alliance et du code deutéronomique opérée par les prêtres au retour de l'exil. Il concerne les chapitres 17 à 26 du Lévitique.
Comparer par exemple pour les esclaves (qui se vendent pour éponger une dette)

Haut de page

M

mizmor Occurrences

En hébreu, "mizmor le David" signifie toujours "psaume attribué à David" et non psaume "de" David.
[Referen-Ciel/Ps68)

Mythe Occurrences

Du grec «muthos/récit proclamé», le mythe initiatique célèbre les fondamentaux aux grands moments de la vie et de l’année et les traduit dans le quotidien par des codes, des rites et des institutions, bases de toute religion. Le mythe prend son sens religieux à l’intérieur d’une liturgie d’initiation, d’une mysta­gogie. Par exemple, l’Enouma Elish dans l’antiquité mésopotamienne ne se comprend comme récit fondateur qu’en conclusion des liturgies de l’Akitou.[G1S/48]

Métaphorique Occurrences

Qui est fondé sur une relation d'analogie ou de similarité. 

Haut de page

P

Parole de Dieu Occurrences

Terme recouvrant une réalité complexe selon la religion, la communauté de foi : cela peut renvoyer aux Écritures seules, ou aux Écritures et à la Tradition, ou encore à l'interprétation des Écritures et de la Tradition que fait une communauté de foi. [G1s/34]

Phrase-clé pour la prière Occurrences

Extraite du texte de la séquence, la phrase-clé exprime la pointe spirituelle de la séquence catéchétique qui comme telle est un lieu privilégié d’initiation à l’intériorité, à la prière et à la liturgie de l’Église.

Phrase-clé pour les enjeux théologiques, éthiques et spirituels Occurrences

Extraite de la séquence audiovisuelle, la phrase-clé précise la question à traiter à partir des données bibliques et historiques. Les points théologiques sont formulés en suivant la dynamique des Seuils, en mettant en lumière les enjeux philosophiques, éthiques et spirituels.

Phrase-clé pour l’actualisation - partage Occurrences

Extraite de la séquence audiovisuelle, elle propose un thème qui découle des apports précédents ou peut parfois les introduire. Il porte sur la vie spirituelle, morale, sociale, communautaire des personnes et des communautés, sur leurs rôles et leurs responsabilités.

Phrase-clé pour l’exégèse Occurrences

Extraites du texte de la séquence audiovisuelle, les phrases-clés concernent le point à traiter dans les données bibliques et historiques. Elles prennent deux formats :  celles qui se rapportent au contexte et celles qui concernent les textes. Les premières renvoient aux données historiques, géographiques, géopolitiques… les secondes aux textes bibliques et aux principales références. Des renvois peuvent être faits aux outils Mess’AJE.

Phrase-phare Occurrences

Pour l’entrée esthétique, avec le schéma et le commentaire esthétique, la phrase-phare, tirée de l’audiovisuel, présente une lecture objective pour que l’animateur en connaisse le contenu, le fil conducteur, les points essentiels et ce qu’on peut appeler «la fine pointe de la séquence». Elle facilite la mémorisation. Schémas, commentaires et phrase-clé sont destinés aux animateurs et non aux participants. Ils permettent à l’animateur de mieux intérioriser la séquence.

Pédagogie catéchuménale Occurrences

Le croyant, comme le catéchumène, désireux de connaître la foi et sa foi pour mieux en vivre et en témoigner, a à vivre un discernement et une élection. Les Seuils donnent de voir [1] le monde des religions archaïques, l’émergence de la foi de l’ancien Israël, [2] la découverte inouïe, au sein des épreuves de l’Exil, du monothéisme d’Alliance, la naissance du judaïsme, l’hellénisme et son impact sur la foi juive, partagée en deux grands courants théologiques, [3] Jésus, dans ce contexte juif, le Royaume qu’il annonce comme épousailles de Dieu avec son peuple… le refus des chefs religieux, et le Fils, qui face à ce refus, s’expose jusqu’à la mort sur une croix, pour dire la Miséricorde, [4] l’Église, bouleversée par la mort/résurrection du Prince de la Vie faisant ses premiers pas de foi, partant en mission poussée par l’Esprit du Christ et découvrant la profondeur du salut en Jésus, en même temps que la grandeur de la vocation humaine.

Pédagogie communautaire Occurrences

La démarche proposée permet à chaque participant de situer son expérience et sa recherche en les rattachant à celles d’un peuple et celles d’autres adultes. Il peut ainsi nommer ce qu’il vit, s’ouvrir à d’autres expériences qui confirment ou font évoluer ses interrogations et ses certitudes. La démarche des Seuils de la foi, grâce aux cinq entrées, fait comprendre la foi comme un itinéraire et comme un compagnonnage, où rien n’est définitivement acquis, où se révèlent sans cesse des inédits chemins vers la Parole. Elle fait expérimenter la foi chrétienne comme la progressive construction d’un corps, où tout se tient, où chaque témoignage vient ajouter à la vie, à la louange et à la supplication.

Pédagogie de la foi. Occurrences

La maturité de la foi ne s’atteint pas d’emblée. Dieu a voulu nous accompagner, dès avant le Christ et après Lui, dans les méandres de nos vies pour épouser nos cultures, nos histoires, nos joies et nos drames. Il a franchi avec nous ces seuils, dans la patience et la miséricorde, comme un Père qui voit grandir ses enfants; il a ainsi préparé lentement le temps et le lieu de sa venue, et un peuple pour l’accueillir. L’évocation des religions premières, de l’ancien Israël, du judaïsme, du Jésus pré pascal, n’est pas un détour gratuit ou anecdotique: elle raconte l’art pédagogique de Dieu, jouant avec les continuités et les ruptures, les mutations et les évolutions, confiant sa Parole à son peuple et pariant sur sa responsabilité.

Pédagogie missionnaire Occurrences

Il s’agit de laisser la foi travailler le cœur avec ses propres outils : les événements et la prière et non pas de justifier une foi chrétienne, en regardant, du haut de ses certitudes, les autres recherches… Chacun est invité, à travers la démarche des seuils de la foi, à recevoir cette foi comme une grâce, mais aussi à la choisir, ou à la rechoisir pour la transmettre comme un témoignage.

Haut de page

R

rites Occurrences

Codes, rites et institutions résultent de l'accord d'une population sur ses fondamentaux c'est-à-dire le tissage de l'histoire de la population sur son environnement ouvert aux dieux dans son origine et sa fin. Le tout forme un canon communautaire transmis aux enfants par initiation. Bien que les codes familiaux soient très stables, ils varient de "seuils" en "seuils", avec les mutations des fondamentaux, selon l'accord et l'engagement des communautés.
[Référen-ciel]

Haut de page

S

Sacré Occurrences

Le sacré est le langage de l’homme sur les valeurs qu’il considère au-dessus des autres, pour lesquelles il donnerait tout, même sa vie. Le sacré est intouchable, ne peut être remis en cause. C’est le langage des fondements. [G1S/48]

Symbole Occurrences

Les symboles vécus deviennent porteurs de sens pour la vie quotidienne en se vérifiant par l’expérience dans le cadre des mises en scènes liturgiques. La terre est la mère nourricière, signe de fécondité, de sécurité. La vierge est signe de gratuité, de commencement, de mise à part. L’eau, le feu sont ambivalents puisqu’ils donnent la vie et la mort. [G1S/48]

Haut de page

T

temps sacré Occurrences

Le temps pour l'homme premier est observé comme l'alternance des jours et des nuits, des saisons... Pour être harmonieux et fécond, il doit s'inscrire dans le rythme originel, il doit reproduire le temps du Créateur. Tout est donné à l'origine, tout est contenu dès le début : tout ce qui va se dérouler est comme contenu dans l'impulsion première. Dès lors, chaque début (premier-né du troupeau, première vendange...) devra s'inscrire dans le premier commencement et le reproduire. [Th1S EH p.12]

Théologie classique Occurrences

Positive et spéculative, la théologie classique relit dans l’Esprit Saint tout ce qui dans les « seuils » précédents peut s’intégrer dans la nouvelle configuration de foi de l’Église. Ce qui n’est pas intégrable parce que polythéiste par exemple, ou juif, est traité de manières différentes : ou bien c’est omis ou non mis en valeur, ou bien c’est lu à la  manière d’Origène, en transposant dans un sens spirituel tout ce qui est incompatible avec la foi chrétienne.

Théologie missionnaire ou catéchuménale Occurrences

Vatican II pose le principe : tout non chrétien qui, dans ses rites et ses textes, accueille inconditionnellement tout ce que Dieu pourrait encore révéler de Lui, peut être sauvé en Jésus Christ. (NA2, LG16) Ce qui est polythéiste peut alors être lu comme un chemin voulu par Dieu pour mener à l’accueil inconditionnel de tout ce que Dieu veut révéler de Lui. Le 1er Seuil apparaît alors comme un chemin fiable menant au Christ et pas seulement une «préparation évangélique». De même, ce qui est incompatible de la foi du 2ème seuil avec la foi chrétienne, peut être un chemin allant du monothéisme d’Amour vers le Christ. Cette théologie biblique missionnaire est capable de rejoindre tout homme en quête de vérité et d’amour.

Haut de page

Y

YHWH Occurrences

Le tétragramme (4 lettres) YHWH est le nom de Dieu. Par respect, il n'est jamais prononcé. On lui substitue le mot Adonaï, le Seigneur. La première mention écrite de ce nom apparaît sur la stèle de Mesha au 9°s av. JC qui dit la victoire de ce roi sur Omri et son Dieu YHWH.

Haut de page

É

Écriture sainte Occurrences

Les Écritures Saintes ou l'Écriture sainte renvoient aux canons : ensemble des textes retenus par une communauté de foi, comme sacrés, inspirtés, donnés par Dieu. Cet ensemble comprend aussi son ordonnancement, ses traductions et ses éditions. [G1s/34]

événement Occurrences

Fait marquant de l’histoire du peuple, qui exprime quelque chose de fondamental de son identité. Cf. Déborah : Une expérience a été gardée dans la mémoire des tribus, puis mise par écrit (hymne Jg 5), puis agencée en récit (Jg 4). Le texte de la séquence audiovisuelle constitue, lui aussi, une relecture de cette bataille. Ainsi, cette victoire est-elle devenue « événement ».
[GAM1s69]

Haut de page